samedi 31 décembre 2011

Bonne Année 2012 A son Excellence président Jean Bertrand Aristide et famille,

J’ai le réel plaisir de vous présenter des vœux de bonheur, de prospérité et de longévité en mon nom et celui du Comité Fanmi Lavalas des haïtiens d’Outre-mer. Que votre vie et celle de votre famille ruisselle désormais de joie, de paix, d’espérance, de santé.
De notre côté, nous vous assurons à nouveau de notre soutien inconditionnel dans la réalisation de votre grand projet de société. Que cette nouvelle année vous apporte une santé solide pour que vous puissiez mener à bon port les souhaits socio-éducatifs ambitieux que vous chérissez pour le peuple haïtien qui vous honore tant.

Que le Seigneur dans sa bonté continue à vous combler de sagesse, afin que l’année 2012 voie épanouir vos efforts constants de lutte pour une cohésion sociale de la société haïtienne.

Bonne et heureuse année 2012 Monsieur le président !!!

Jacob François, MBA


"Yon sèl nou fèb, ansanm nou fò, ansanm, ansanm nou se Lavalas"
CFLHO
P.O.BOX 2252
Fort Pierce, Florida 34954
www.fanmilavalas.net
info@fanmilavalas.net
312-735-6297

mardi 5 juillet 2011

Que l'âme de la défunte repose en paix!

À Lilavoix, le 27 juin 2011, est décédée madame Nervilia Bonneau dans sa résidence privée, à l’âge de 89 ans.

Les funérailles de la très regrettée seront chantées le jeudi 7 juillet à l'église Adventiste "Eden" de bon repos.

Madame Bonneau laisse dans le deuil sa fille Anne Marie Bonneau et ses filles, Nadine Dormevil, Line Bonneau; son frère Antoine Bonneau; Marie Ninon Bonneau et ses fils Lude Régine Bonneau, Fedly Bonneau ; Ertha Bonneau et ses fils : Hugues Bonneau, Erline Saintil ,Farah Bonneau, Shelove Bonneau, Ericson Pierre, Randy Pierre ; ses petites filles et petits fils: Wendly Bonneau, Diana Bonneau, Arly Bonneau, Nancy Bonneau,Ymide Bonneau, Jasmide Bonneau ; ses nièces: Marie Ange Ducheine et Mme L’oiseaux ainsi que les autres membres de sa famille: Juliette Bonneau Germana, Lemoine Bonneau, Youseline Augustin Bell...

Dans ces difficiles circonstances, le Comité Fanmi Lavalas des Haïtiens d’Outre-mer présente ses condoléances aux membres de la famille Bonneau, à leurs amis et à tous ceux éprouvés par ce deuil.

Que l'âme de la défunte repose en paix!


"Yon sèl nou fèb, ansanm nou fò, ansanm, ansanm nou se Lavalas"
CFLHO
P.O.BOX 2252
Fort Pierce, Florida 34954
http://www.fanmilavalas.net/
info@fanmilavalas.net
312-735-6297

mercredi 18 mai 2011

LE COMITÉ FANMI LAVALAS DES HAÏTIENS D’OUTRE MER, CÉLÈBRE LA FÊTE DU DRAPEAU EN ARGENTINE

Quand, en 1803, nos ancêtres nous ont déclarés libres et indépendants, ils ont adopté le drapeau de la liberté bleu et rouge cousu par Catherine Flon avec l'inscription: L'Union fait la Force! Pour les héros de la guerre de l'indépendance haïtienne, " l'Union fait la Force " traduisait l'unification des noirs et des mulâtres contre les colons pour l'obtention de la liberté, de l'indépendance, pour une Haïti socialement juste, économiquement libre et politiquement indépendante".


Ces vaillants esclaves noirs fatigués du joug trop pénible de l'esclavage, ont vite compris que si " Diviser pour Régner " réussissait si bien aux maîtres, il était impératif pour eux esclaves révoltés de s'unir, noirs et mulâtres, riches ou pauvres, pour gagner la bataille de l'indépendance.

" L'Unité" leur a permis de gagner la lutte contre l'esclavage pour ainsi faire d’Haïti la première république noire du monde.

La Révolution Haïtienne de 1790 a été axée sur les principes fondamentaux des droits de l'homme: équité et justice

Toussaint Louverture, ancien esclave et chef de file de la révolte des esclaves, un homme qui de part ses prouesses militaires a pu obtenir la paix en 1794 à Saint-Domingue, après des années de guerre contre les envahisseurs extérieurs constitue pour nous tous un exemple de bravoure.

Après avoir établi l’armée indigène sur l’ile, Toussaint Louverture chassa non seulement les espagnols, mais aussi les envahisseurs britanniques qui menaçaient la colonie. Il a rétabli la stabilité et la prospérité par des mesures audacieuses qui consistait à inviter les planteurs à revenir et d'insister que les hommes libérés travaillent dans les plantations afin d’augmenter les recettes de l’état. Il a également renouvelé les liens commerciaux avec la Grande-Bretagne et les États-Unis. Dans les années incertaines de la révolution, les États-Unis ont joué des deux côtés, avec les opérateurs économiques fournissant à la fois les Français et les rebelles.

Lorsque Napoléon Bonaparte envoya une expédition de 20.000 hommes sous le commandement de son beau-frère, le général Charles Leclerc, pour reprendre l'île, la mission de Leclerc était d'évincer Toussaint Louverture et de rétablir l'esclavage. Les français ont obtenu quelques victoires, mais dans quelques mois, Plus de 50.000 soldats français sont morts dont 18 généraux, dans une tentative de reprendre la colonie,

Leclerc, dans un essai de négociation ont invité Toussaint Louverture à converser, l'ont enlevé et l'a envoyé en France, où il fut emprisonné au Fort de Joux.

Il mourut en 1803 de l'exposition de la tuberculose, de la malnutrition et la pneumonie.

Le chef de file Jean-Jacques Dessalines, un allié de longue date du générale Toussaint Louverture, brillant stratège et vaillant soldat défit les troupes françaises conduites par Donatien-Marie-Joseph de Vimeur, vicomte de Rochambeau, à la bataille de Vertières.

À la fin de la double bataille pour l'émancipation et l'indépendance, les anciens esclaves ont proclamé l'indépendance de Saint-Domingue, le 1er Janvier 1804, déclarant que la nouvelle nation sera nommée «Ayiti

Haïti est le seul pays né d'une révolte d'esclaves. L'histoire a démontré que la persévérance d'Haïti et le succès de sa résistance contre les forces coloniales aient beaucoup influencé l'avenir de la guerre civile américaine.

Les historiens ont estimé que la rébellion des esclaves ait entraîné la mort de 100 000 Noirs et 24.000 des 40.000 colons blancs.

Dessalines a été proclamé "empereur à vie» par ses troupes et suite à la compétition continue pour le pouvoir, il a été assassiné le 17 Octobre 1806.

Le pays était alors divisé entre un royaume dans le nord dirigé par Henri I, et une république dans le sud dirigé par Alexandre Pétion, un homme de couleur. Henri I est surtout connu pour la construction de la Citadelle La ferrière, la plus grande forteresse de l'hémisphère occidental, pour défendre l'île contre les Français. Malgré l'opposition de la population mulâtre, Henri Christophe réussi à unir le Nord Haïti pour une période de temps dans un système semi-féodal corvée, instituant une éducation rigide et code économiques visant à l'amélioration durable pour tous les Haïtiens

En 1815, Simon Bolívar, le leader politique sud-américain qui a joué un rôle dans la lutte de l'Amérique latine pour l'indépendance de l'Espagne, ont reçu une aide militaire et financière en provenance d'Haïti. Bolívar avait fui en Haïti après une tentative faite sur sa vie en Jamaïque, où il avait en vain sollicité l'appui dans sa lutte pour l'indépendance de l’'Amérique du Sud. Par la suite, ce fut le président haïtien Alexandre Pétion qui avait donne à Bolivar des soldats, des armes et l'aide financière, qui ont été essentielles pour lui permettre de libérer la vice-royauté de la Nouvelle-Grenade (maintenant Colombie, Équateur, Panama et Venezuela)

En ce jour du 18 Mai 2011, nous Haïtiens sommes réunis sur la place du drapeau Argentin à Rosario en Argentine pour faire luire le soleil de l’indépendance haïtienne dans le cœur des argentins qui font partie du contingent de la Minustha en Haïti.

La lutte de l’argentine n’a pas été trop différente de celle d’Haïti qui est le combat pour l’émergence d’un pays plus juste et plus équitable. Tout comme Haïti, l’argentine a connu l’esclavage, l’occupation, brutalité militaire, démocratie …etc. Nous nous comprenons parce que nous avons connu les mêmes martyrs. Est-ce pour cela nous sommes confiants que le peuple argentin nous soutiendra jusqu’au bout pour que justice et dédommagement soient faits aux familles affectées par le cholera en Haïti.

" L’Union fait la Force ", le slogan qui nous a value notre indépendance constitue encore aujourd'hui notre fer de lance. Tout comme nos ancêtres, nous croyons fermement dans ce slogan et à l'occasion de la fête du drapeau haïtien, ce 18 mai 2011, nous demandons à nos frères argentins de demeurer unis avec nous dans la lutte pour le respect des droits de la personne. Nous Haïtiens continuons à nous unir dans la bataille pour la liberté socio-économique, la reconquête de notre territoire national, la justice et le respect des droits du peuple haïtien partout dans le monde.

Le peuple Haïtien dans sa quête de vivre dans la dignité continue à mettre en exergue ces valeurs essentielles:

1. Mettre fin à l'impuissance de l’état
2. Vaincre le chômage
3. Promouvoir le travail comme outil de développement
4. Augmenter le pouvoir d'achat des habitants d’Haïti
5. Rebâtir l’économie locale: agriculture, technologie, pharmaceutique, aquaculture etc.
6. Répondre à l'urgence du développement durable
7. Permettre à tous les Haïtiens d'être propriétaires de leur logement
8. Transmettre les repères de l'autorité, du respect et du mérite
9. Une école qui garantit la réussite de tous les élèves à travers le pays.
10. Une campagne nationale pour récupérer les biens dérobés par la France.
11. Sortir les quartiers difficiles de l'engrenage de la violence et de la relégation
12. Élargir l’assiette fiscale de l’état pour un service social plus adéquat
13. Protéger les ressources nationales en les négociants pour le développement de notre pays et pour les bienfaits de la grande majorité.
14) réhabiliter et élargir les sources énergétiques
15) relever les défis de la communication et du transport

Nous Haïtiens demandons aux alliés internationaux de forcer le gouvernement français, à prouver qu'il est un allié pour son ancienne colonie après le tremblement de terre dévastatrice du 12 Janvier 2010 qui malgré ses déboires reste et demeure un exemple de bravoure et d'endurance. En remboursant la rançon soutirée d’Haïti comme l’a fait l’année dernière L’Italie pour la Libye.

Le budget annuel d'Haïti s'élève à environ 2 Milliards de dollars. Si nous capitalisons le montant de la rançon de l'indépendance, nous aboutirions à une somme de $21.685.136.000.00 capitalisée pour l'année fiscale 2003.

Le plus grand cadeau que la France ferait à la nation Haïtienne à l'occasion de la fête du drapeau serait de lui rembourser la totalité de cette rançon injustifiée versée à son gouvernement; ce qui permettrait au gouvernement haïtien de redorer son blason et cesser de tendre la main au reste du monde pour pouvoir boucler son budget annuel. Cela assurerait certainement une stabilité économique au pays; condition indispensable pour un développement durable et la reconstruction de la société haïtienne.

A l'occasion de la fête du drapeau haïtien, rallumons la torche qui embrasait les guerriers de l'indépendance et remettons en valeur leur slogan " l'Union Fait La Force ".

Nous demandons à tous les haïtiens de s'unir pour réclamer de la France la remise de la rançon de l'indépendance. Nous avons plus que jamais besoin du support des 9 millions de nos frères haïtiens et de nos amis étrangers pour démontrer à la France que nous sommes unis dans un même combat et que l'heure a sonné pour la reconstruction du pays et cette demande est plus que jamais importante pour que la France restitue à Haïti cette rançon injustement payée.

Hugues Bonneau
Université nationale de Rosario (UNR)
Coordonateur de la Coordination Fanmi Lavalas, Rosario Argentine


"Yon sèl nou fèb, ansanm nou fò, ansanm, ansanm nou se Lavalas"
CFLHO
P.O.BOX 2252
Fort Pierce, Florida 34954
http://www.fanmilavalas.net/
info@fanmilavalas.net
312-735-6297

lundi 2 mai 2011

Note pour la Presse: Parlée, écrite et Télévisée

Note de protestation à la suite des agressions physique et morale contre Me. Angelot et sa femme, la Sénatrice Youseline Augustin Bell.

Mesdames,

Messieurs,

Le 29 Avril 2011, Me Angelot et Sénatrice Youseline Augustin Bell ont été agressés, dépouillés physiquement et moralement par suite d’une brève interpellation par le Commissaire du Gouvernement, Me Prince Cherimond Osias au Paquet du Tribunal Civil de Cap-Haitien.


Cette invitation tient lieu de frayeur et d’intimidation politique pouvant mystifier, scléroser et pavaner du même coup sur leurs acquis politiques. Nous pouvons affirmer sans nous tromper, que le Commissaire du Gouvernement près du Paquet du Tribunal Civil de Cap-Haitien, en l’occurrence Me Prince Cherimond Osias et Me Henri Leconte étaient, et sont encore en mission commandée par le Ministre de la Justice, Monsieur Paul Denis.
.
Nous, membres du Comite Fanmi Lavalas des Haïtiens d’Outre-mer (CFLHO), et citoyens à part entière, avons été d’autant plus choqués par cet acte de barbarie qui s’est déroulé dans un pays où le régime dirigeant se targue d’être la protection des droits humains. Nous condamnons énergiquement et de vives voix ces pratiques barbares de violence indignes de notre siècle.

Suite à quel motif raisonnable un commissaire de gouvernement peut-il ordonner à un huissier de saisir une propriété qui appartient légalement à des citoyens depuis plus de quinze ans sans que la justice ne se soit prononcée sur le cas ?
Comment expliquer que M. Prince Cherimond joue à la fois le rôle de commissaire de gouvernement et d’avocat du plaintif dans des dossiers, comme ceux de : Morne Rouge, Petit’ Anse, Bonedigal et rue 18 I du Cap?

Pourquoi a-t-il ordonné à des corps de sécurité privée de persécuter et maltraiter des malheureux à qui des propriétaires légitimes ont donné asile sur un terrain que ces derniers possèdent depuis une quinzaine d’années au moins ?

Compte tenu de toutes ces violations, de son comportement arrogant et de ses actes illégaux - allant même jusqu’à utiliser sa position d’autorité pour abuser ses constituants les faisant arrêter sans mandat d’arrêt officiellement émis- nous demandons que le commissaire Prince Cherimond Osias soit immédiatement démis de ses fonctions, puisqu’il représente évidemment un danger social, une menace, particulièrement pour les pauvres et pour tous les citoyens de sa circonscription qu’il a juré de protéger et de servir.
Si un commissaire s’érige en maitre et seigneur, s’en prenant à des citoyens paisibles, honnêtes, respectueux et respectés, avocats, sénateur, hommes d’affaires, professeurs, directeurs, écrivains et ancien haut fonctionnaires de l’état, qu’en sera-t-il des pauvres paysans sans défense qui sont sous sa juridiction ?

Il est très regrettable que le Commissaire du Gouvernement près du Parquet du Tribunal Civil de Cap-Haitien n’ait pas encore saisi l’opportunité dans toute sa profondeur le message de la paix tant véhiculée par l’Organisation Fanmi Lavalas dont nous appartenons. Les valeurs, parfaitement louables que Me Angelot et la Sénatrice Youseline Augustin Bell incarnent et véhiculent dans tous leurs discours, c’est de voir une Haïti libérée de toutes sortes de dominations et de l’injustice séculaires

Le fait de les attaquer constitue pour nous autres du Comite Fanmi Lavalas des Haïtiens d’Outre-mer un outrage à la démocratie et aux valeurs que nous choyons depuis plus de quinze (15) ans de luttes et de victoire triomphante.
CFLHO qualifie de malhonnêtes et d’abus de pouvoir de la part de Me Prince Cherimond Osias d’avoir fait complots pour ternir les images de Me. Angelot et la sénatrice Youseline Augustin Bell, et du même coup souhaiterait voir et entendre que des excuses publiques soient présentées à Me Angelot Bell et à la Sénatrice Youseline Augustin Bell.

Nous souhaiterions aussi que le ministre de la justice Monsieur Paul Denis rappelle à l’ordre ce commissaire qui de par ses actes maladroits tend à augmenter la haine implacable du peuple haïtien et de la population capoise en particulier à l’égard du gouvernement en place.
Convaincu que le Commissaire du Gouvernement près du Parquet du Tribunal Civil de Cap-Haitien contribue davantage à semer le trouble au sein de la justice haïtienne tant décriée et avilie au niveau national et international, le Comité et des citoyens à part entière se voient dans l’obligation de demander au Ministère de la Justice de rappeler à l’ordre celui-là qui est appelé à garantir les droits de tous les haïtiens du Nord d’Haïti.

Nous demandons à cet effet que le Ministre responsable s’engage à prendre des mesures urgentes pour mettre fin à cette tempête de barbarie qui perdure depuis trop longtemps dans le Nord du pays.
Nous demandons également à toute la population haïtienne, de se mobiliser afin de faire échec à toutes méthodes qui s’apparentent à un terrorisme d’État. Une action rapide du Gouvernement Haïtien dans ce sens s’impose car on ne doit pas tergiverser devant quiconque voudrait replonger les haïtiens dans un régime de tourmente et de terreur.

Faisons une Marche de fierté, une Marche où « tous ensemble » nous contribuerons à construire une Haïti plus solidaire, plus harmonieuse et plus juste et Equitable.

Comite Fanmi Lavalas des Haïtiens d’Outre-mer:

Le 2 Mai 2011


"Yon sèl nou fèb, ansanm nou fò, ansanm, ansanm nou se Lavalas"
CFLHO
P.O.BOX 2252
Fort Pierce, Florida 34954
312-735-6297

NÒT POU LAPRÈS DE ÒGANIZASYON OTAN NAN MÒN WOUJ KONT ZAK KOMISÈ GOUVÈNMAN AN PRINCE CHERIMOND OSIAS

Militan konsekan yo, konbatan pou lajistis yo louvri je, leve kanpe. Nou te kwè li te jou e poutan se kounye ya lougawou makanda yo ap mete grif yo deyò. Bravo pou pèp  vanyan ki reyaji tankou se yon kout zèklè kont zak malfèktè ke komisè Prince tap fè nan Pwopriyete Fanmiy  Bell nan ri 18 I # 31.



Men kèk kesyon nap poze

1-      Si yon moun sou yon pwopriyete depi 15 lane, eske yon komisè gouvènman ka voye UDMO ak gwo zam fann fwa al kraze brize san lajistis poko di anyen?

2-      Eske komisè Prince ka avoka  e an menm tan komisè gouvènman nan yon dosye, jan sa fèt nan Mòn Wouj, nan Petitans, Bonedigal ak nan ri 18 nan Okap?

3-      Poukisa komisè ya ak Henri Leconte pa al plede kòz la nan kou dapèl la, jan ke lajistis mande?

4-      Si yon moun bay kèk malere kote pou yo rete sou yon pwopriyete, eske se malere sa yo pou yo pèsekite, voye kò sekirite prive al maltrete yo?.

Jedi 28 Avril nou te nan tribinal de Pè ya kote yo tap jije moun kap viv sou pwopriyete Fanmi Bell yo nan ri 18, nou konprann klè kon dlo kokoye franse jij la bay la «  L’appel est suspensif » sa vle di lè yon jijman nan kou dapèl pa gen okenn aksyon degrenngòch ou ka fè, se lajistis ki pou deside

Konsa  OTAN mande :

1-      Pou tout militan li yo pote solidarite  a peyizan Mòn Wouj yo ki viktim de zak enjistis sa yo de  komisè Prince ak Henry Leconte, e rele anmwe chak fwa zak malfektè sa yo pase.

2-      Revokasyon komisè Prince prese prese, paske li reprezante yon danje sosyal, yon menas pou moun pòv yo,  epi li sèvi yon lwa Makanda kap fèl arete moun san manda

Yon komisè kap fè enjistis sou avoka, sou moun ki te okipe gwo fonksyon nan sosyete ya ki pa te konn fè enjistis, e nou menm ti machann , e nou menm pòv militan

Yon komisè gouvènman kap fè awogans, kap bay polisye presyon pou arete nan biwo l  Batonye Lòd Avoka yo, e nou menm peyizan, pòv ouvriye, kretyen latè de bra balanse.

Bwa vèt ap boule e nou menm bwa chèch, nou wè bab kanmarad pran dife nou mete pa nou ou ala tranp

      

"Yon sèl nou fèb, ansanm nou fò, ansanm, ansanm nou se Lavalas"
CFLHO
P.O.BOX 2252
Fort Pierce, Florida 34954
www.fanmilavalas.net
info@fanmilavalas.net
312-735-6297

dimanche 1 mai 2011

MIZOPWEN AK YON NÒT POU LAPRÈS

Prince Osias, se yon komisè gouvènman tèt chofe kap fè gagòt. Li an menm tan avoka nan yon dosye epi lap aji kòm komisè gouvènman nan yon dosye ki deja nan koudapèl.

Sepandan yo fe izaj fo dokiman yo kwè yo ka arete yo pou sa. Sepandan sa ki pi bèl se yon reyaksyon sanzatann popilasyon an bay, nan 15 minit dè milye de moun gen tan mobilize pou bloke tren entimidasyon an.
komisè Osias pa respekte desizyon lajistis, le 28 Avril li voye arete moun ki rete sou pwopriyete ya, jij la libere moun yo paske li di se yon dosye ki deja lajistis,

a//////b...

Militan Fanmi Lavalas nan kat kwen peyi Dayiti lonè, respè chapo ba pou nou tout. Yon militan Lavalas se yon patriyòt, yon bon Lavalas se yon bon Patriyòt. Nou gen Dis Lane nap goumen san rete kont zak abitrè, kont enjistis ak tout fòm eksklizyon.

Lè nou gade sa kap pase nan Lajistis Okap nou pa ka pa rele anmwe. Vil okap pa ka gen yon komisè gouvènman kap menase, kap mande arestasyon Batonnier de l’Ordre des Avocats, Kap voye UDMO fè zak entimidasyon, kraze brize, arete yon ansyen senatèd la repiblik, ak yon ansyen direktè jeneral

Nou pa konprann kouman yon komisè gouvènman fè an menm tan avoka nan yon dosye epi se li ankò kap itilize la fòs pou fè tèt li jistis.

Nou aprann nan Mòn Wouj peyizan yo viktim nan yon konfli tè kote Prince Cherimond Ozias aji an menm tan kòm avoka e kom komisè gouvenman pou mete peyizan deyò, kraze kay  ak jaden yo pou bay pwòp tet li jistis.

Sa rele vyolasyon dwa moun, sa rele abi pouvwa. Nou konsidere sa ki pase  vandredi 29 Avril la kòm yon zak entimidasyon pou fè militan Lavalas yo konprann ke fòs fè nwa yo pa demobilize yo la pou yo toujou fè represyon.

Sa se abitrè ak vagabondaj ke komisè Prince Osias voye UDMO sou yon pwopriyete ki posede depi 15 lane anviwon. Poukisa  se pa tribinal ki rezoud kesyon an olye se zam fann fwa, sa vle di komisè sa a plis kwè zam ak entimidasyon se lajistis ak lalwa.

Poukisa Komisè prince pa aji selon bon sans ak la rezon olye  se yon lwa makanda kap fè li arete moun san manda. ?

Nou goumen pou retou prezidan Aristid pandan 7 lane, nap kontinye goumen kont tout fòm enjistis.

Lè pèp la  sanzatann, san preparasyon bay yon repons kòrèk pou bloke tren entimidasyon Prince la, sa montre ke flanm mobilizasyon an pa janm tenyen.

Nou bat bravo pou baz Lavalas yo ak tout lòt militan yo pou solidarite yo. Nou di yo mèsi anpil, lè youn blese se san nou tout ki koule, lè  youn nan nou gen lafyèv se kò nou tout ki cho.

An nou soufle flanm mobilizasyon an  pou nou bloke lòt konplo ki dèyè. Nou fin goumen pou retou, nap kontinye goumen pou solidarite youn ak lòt.

Konsa nou pwoteste ak tout fòs nou kont zak abitrè komisè Prince yo, e nou mande pou Gouvènman Preval Belrive la tou ale avèl.

Yon sèl nou fèb, ansanm nou fò, ansanm ansanm nou se Lavalas

                                                

Komite Fanmi Lavalas Odikap                                       Komite Fanmi Lavalas Petitans
Komite Fanmi Lavalas Bandinò                                     Fanmi Lavalas Pòmago
Fanmi Lavalas Plèndinò                                                  Fanmi Lavalas  Piyon



"Yon sèl nou fèb, ansanm nou fò, ansanm, ansanm nou se Lavalas"
CFLHO
P.O.BOX 2252
Fort Pierce, Florida 34954
www.fanmilavalas.net
info@fanmilavalas.net
312-735-6297

mercredi 30 mars 2011

BÒN ANE LAFANMI (18 MAS 2011)

Yon bèl flè souri
Blayi sou figi zandolit
Ki griyen dan l
Mezi lajè machwè l
K ap gade an chat pent
Kòd bandjo pipirit twoubadou
K ap bouske akò lakontantman
Pou konpoze yon ochan tou nèf
Pou yon lane tou nèf
Ki t ap kouve ze mobilizasyon
Ki kale 18 mas
Yon bèl kòk kalite RETOU
Lafanmi t ap kouve
An n ride yo chante
Bòn ane Lafanmi

Sou pòpyè douvanjou
Souf lanmè fin neye
Nan lanvè lanjelis
Nanm solèy kankannen
Nan mitan laye lalin
K ap fè jouda nan fenèt lesyèl
Yon lane tou nèf fèk kale
Nan fontenn 18 mas 2011
Ann ride lalin klere
Tout lannwit ane sa a
Pou di bòn fèt Lafanmi

18 mas 2011
Yon lane kouray
Pou mare tèt koumansman
Pou tout kolibri koulè lapè
Al rache zepon ipokrizi
Ki fè pepinyè pil sou pil 
Nan kwen kolèt mouche kayiman
Ki koupe zèl devlopman
Rache dan devan chanjman
Ak pikwa destabilizasyon
Men jèm mobilizasyon donnen
Pou akouche yon lane 18 mas
Bon lane kòd fanmi
Bon lane patizan lavi


Awousa tout plimay
Simen zatrap koudEta
Nan kafou si m te konnen
Sot nan koridò pa tann te

Akouche 7 lane lekzil
Ponn 7 lane lanfè
Nan nich chèf baskou a
Men rasin revandikasyon
Kòd fanmi zwazo te plante
Kreve kòt bato mechanste
Ki donnen nan salon Wachintonn
Jis li fè retou a fè grenn
Ki vin mi 18 mas
Sou chimen pèp Lavalas
Bòn ane pitit lamas
Bòn ane Kòd Fanmi

 Bon ranmye vwayajè
Pote flè remèsiman
Nan laye larekonesans
Jis nan lizyè ziltik
Jis sou fontenn Lafrik
Kònen lanbi pwezi
Kite l koule akò kontantman
Pou di frè n sè n Lafrik
Yon Lavalas remèsiman
Kite l koule nèt ale
Tankou gout san militan
Nen pwent fizi asayan GNB
Pou di Lafrik vin fete ake n
Yon lane tou nèf
Ki fèk koumanse
18 mas ki sot pase
Bon lane Lafanmi

Laboratwa an chat pent
Nan fant dan agranman
Makonnen a vinèg mechanste
Konpoze pou ti peyi
Pwazon vyolan destabilizasyon
Ki kale rat do kale mera koudEta
Simaye nan chak kalfou
Men sewòm mobilizasyon
Kase may chenn lekzil
Pou dechennen rasin retou
Ki anchenn zèl lidè lakou a
Bòn ane patizan Lavi
Bòn ane kòd Lafanmi

Asid mobilizasyon djanm
Fonn baryè lanfè kanpe lwen
Pou pitit pwòp tè ginen
Chak grenn chaplè konviksyon
Nan litani mobilizasyon
Tankou flèch wozo pliye pa kase
Se yon mach pou monte
Jis dèyè tèt mòn nan Gonmye
Jis nan fontenn rezilta lit la
Pou kraze miray mechanste
Ki bare zegwi limyè retou a
Pou n pa di Bòn ane Lafanmi

Nan zepon kòk lakou
Vitamin angrè lanmou
Kwape zèb lamechanste
Ki fè laviwonn lantouray
Anndan sèvo reken ak kayiman
Malfini ki vole an maskay
Pou simen pwazon rayisman
Pou bloke machin fratènite
Ki fware rèv egalite
Ki mare de pye manzè lalibète
Fè katastwòf koudEta
Ak tè tranble destabilizasyon
Ki bay tsounami lekzil
Men pwa grate mibilizasyon
Konn bloke motè kou RETA
Pou fè limyè yon lane tou nèf
Klere sou chimen chanjman an
Bòn ane Militan konsekan
Bòn ane tout kòd Fanmi an

18 mas lane sa a
Yon lane nèf kou nèf pwent
Fèk kare koumanse
Lane pou n ta deside
Denonse ribanbèl san
K ap degringole koule
Sou lotèl peyi Libi
Pou makòn reken kayiman
Galgari sou de dan devan
Pou n ka di frè n sè n Libi
Bòn ane bon kouray nan batay

Twa wòch dife makònen
Wòch dife konsyantizasyon
Wòch dife mobilizasyon
Wòch dife detèminasyon
Ak flanm dife manifestasyon
Bouyi chodyè retou
Jèm lavi nan Twou Koukou
Zandolit rete sezi
Devan makòn rasis
Kimare nan pakèt ipokrizi
Potanta peyi zanmi ipokrit
Flonn lanmò twò piti
Pou tenyen jèm lavi
Zèb lanmò pa sifi
Pou kokobe ti flè lavi
18 mas 2011 ane sa a
Yon lane tou nèf fèk tanmem
Pou tout patizan jèm lavi
Pou patizan jèm lanmou
Bòn ane patizan Lavi
Bòn ane patizan pwogrè
Bòn ane patizan chanjman
Bòn ane kòd Lafanmi

J. Fatal Piard



"Yon sèl nou fèb, ansanm nou fò, ansanm, ansanm nou se Lavalas"
CFLHO
P.O.BOX 2252
Fort Pierce, Florida 34954
www.fanmilavalas.net
info@fanmilavalas.net
312-735-6297

mercredi 23 mars 2011

RETOU, REZILTA REZISTANS

Nobama bòs papa
Sak ta di sa
W ta lawon awousa
Awousa manzanza konsa
Nan jimnastik rablabla
W ta soti konsa
Pou w pran ti pè a
Sèl grenn lidè pèp la
Nan patannte mera
Nan kou RETA
Jeretyen kou dEta
Bouch pitit ak papa
Te met ak Chirak la
Pase jis Kanada
Pou bay lidè a
29 fevriye ya

Katastwòf koudedta
Ekzile l jis laba
Nan ziltik Sid Afrika
Ou menm Nobama
Ak depatman kou d Eta
Soti pou bay Kou RETA
Pou w fware retou wa
Pwazonnen batay pèp la


Nobama bòs papa
Nobama mazanza
Non non bòs awousa
Pa fè sa
Pa al kwè sa
W pa ka wè la
Wa sezi wè sa
W pap ka sis la
Titid ak mas pèp la
Se de marasa
Titid ou wè la a
Pa yon nonm konsa

Se pa premye fwa
Blan meriken awousa
Boukannen jèm lespwa
Jèm lespwa pèp la
Nan flanm dife koudeta
Men mobilizasyon la pou la

Revandikasyon mas pèp la
Alawonnbadè pasi pala
Fè l tounen nan kò kay la
Vin mennen batay la
Gwo batay pou lavi a
Fleri pasi pala
………………Olala
Pou lavi pa faya
Pou lavi ka gaya
Sou fontenn Ayiti Toma

Nobama pa fè sa
Ou san wont konsa
Pa koute nonm Sakozi a
Chanpyon nan vye rat la
Ki met ak awousa
Al kraze pèp Libi a
Se pat rèv la sa
Rèv Maten Litè ya
Bèl rèv lite fè ya
Pou nwa leve kont nwa
Fè rasis kont nwa
Pou fè blan awousa
Plezi la pou la

Depatman kou dEta
Ekzile ti pè ya
Jis la ba
Sèt lane ak yon mwa
Nan ziltik Sidafrika
Kay Jakòb Zouma
Detan malfèktè Minista
Benyen ak dlo kolera
Nan tout kwen kay la
Touye jèm lavi ya
Pasi pala nan Dèlma

Pèp ki konn batay
Voye plizyè fay
Sou diplomat zagribay
Ipokrit konsa Ayayay
Edmon Milèt an maskay
Didye le Bwèt pil pay
Ak Depatman an Detay
Met avèk Nobamay
Pou bay Titid may
Pale pawòl retay
Men titid Nèg Feray
Pa pran nan vye may
Obama ak Sakozi bay
Li tounen lakay
Vin ede n pote chay
ki sou kou nèg Lakay

Nen pran move kou
Nobama ou ban nou
Je kriye kou koukou
Lavalas nan tout lakou
Pa janm met ajenou
Se vre l pran kou
Men l batay pou retou
Batay kont lougawou
Ak tout lòt vye koukou


Ayopò te fleri
Ou te wè m si
Lè Titid ak fanmi
Debake ak souri
Patizan jèm Lavi
Di Titid byen vini
Bon retou Ayiti
Vin simen grenn Lavi
Vin wouze jèm Lavi
Pou Lavi ka fleri
Sou figi Ayiti
Jouk mayi mi

Titid ret je klere
Lepèp ap ride w veye
Ride w veye move je
Move je anjandre
Ki gen ponyen pwa grate
Pou fè tè tranble
Katastwòf tout kote
Nan jimnastik pou fware
Batay pèp tout kote

Pèp Lavalas fete
Pèp Lavalas plezire
Lè Titid debake
Blan move je
Yo di rete
Gade gade gade
Ala pèp ka lite
Menn pap kite l repoze

Rezilta rezistans nou
Se rezilta retou
Titid frè nou
Pèp nan tout lakou
Fou pou wou
Vin ede nou
Konbat lougawou
Ak kolera maklouklou
Titid ou fout GOU
BON RETOU
LAKAY OU






"Yon sèl nou fèb, ansanm nou fò, ansanm, ansanm nou se Lavalas"
CFLHO
P.O.BOX 2252
Fort Pierce, Florida 34954
http://www.fanmilavalas.net/
info@fanmilavalas.net
312-735-6297

vendredi 18 mars 2011

ALLOCUTION DU PRESIDENT ARISTIDE A L'AEROPORT INTERNATIONAL TOUSSAINT LOUVERTURE LE 18 MARS 2011

Sè m, Frè m, Onè! Respè! Otorite ki nan Leta Peyi dAyiti, Reprezantan Gouvènman Afrik Du Sud, Anbasadè Matu ak Sè nou Matshidiso, Otorite ki nan òganizasyon Nasyonal kòm entènasyonal, Sèm ak Frèm Ki nan kat kwen peyi ya ou aletranje, Mwen kontan salye n nan lonbraj Ayewopò Toussaint Louverture.

Sèm, Frèm, Onè! Respè! Onè pou ou! Respè pou Ayiti!
Ala kontan m kontan fè youn avèk Minouche, Christine, Michaëlle pou Salye ou e anbrase ou fratènèlman!

Sèm, Frèm, Si w te ka poze men w sou kè mwen, Ou ta santi kijan lap bat pi vit, pi plis Pou di w: Bravo! Mèsi! Bravo! Mèsi!

Bravo pou kouraj ak entèlijans Pèp la! Mèsi mil fwa pou akèy san parèy sa a! Bravo pou tout bèl leson Pèp la deja bay! Mèsi mil mil fwa pou bèl solèy solidarite Ki pa te janm kouche dèyè mòn egzil sa a.

A warm welcome to: Ira Kurzban, Dany Glover, Laura Flynn, James Early, Selma James, widow of CLR James, Margaret Prescod, Paul Burke.

Greetings to: Honorable Deputy Maxin Waters, Randall and Hezel Robinson, Brian Cancanon, Claude Ribbe.
Peace to: Jhon Maxwell and the victims of the disaster in Japan.
Onè ! Respè ! Onè pou ou e respè pou memwa 300.000 viktim tranbleman tè ya ! Respè pou memwa tout moun ki Viktim kolera ou katastwòf politik.
Men nan la men, bradsou bradsa, Ann trese yon bèl kouwòn onè respè Pou Rev Pè Gérard Jean-Juste ak Tout lòt ewo ki sakrifye lavi yo nan Defann diyite Ayiti ki malad grav.

Sèm, Frèm, Pèmèt mwen pataje chalè remèsiman an Ak anpil zanmi ki pa fèt an Ayiti, men Ki renmen Pèp Ayisyen ak tout kè yo.

An 2004, gen nan yo ki te al chèche n Nan peyi Afrik Santral pou akonpaye n Rive nan peyi Jamayik an natandan Prezidan Tabo Mbeki te chwazi depeche Pwòp avyon prezidansyèl Lafrik Di Sid Pou n te retounen nan bra manman Lafrik.

Yon gwo gwo mèsi pou Prezidan Zuma, Prezidan Mbeki, Prezidan Mandela ak Tout lòt sè n ak frè n kap viv nan peyi Afrik Santral, Jamayik ak Afrik di Sid.

Jan m te di l, anvanm kite Afrik di Sid Nan lang isiZoulou ak lang Swahili :

(IsiZoulou)
Yize iHaiti ikude naAfrika, asisoze sazikhohlwa
izimpande zamasiko ethu. Ngesikathi zonke
sizobatshela abantwana nezizukulu zethu :
Manikumbule lapho okoko bethu bazalelwe khona.
Niqubele ngokubona lendawo eya eAfrika.
Niqonde ngqo ngalo mgwaqo.

(Swahili)
Umoja ni nguvu,
Utengano ni udaifu.
Mtu ni watu.

Sa vle di: Menm si Ayiti lwen lAfrik, Nou pap janm bliye rasin kilti nou. Nap toujou di pitit ak pitit pitit nou yo : Sonje kote Zansèt nou yo te fèt.

Kontinye gade nan direksyon lAfrik. Kenbe wout sa a drèt, nèt ale. Linyon fè lafòs, divizyon fè lafeblès. Ki di youn nan nou di nou tout.

Sèm, Frèm, Jan nou konnen, rekonesans fè sans. Pou tout lòt vrè zanmi etranje nou yo Kap viv nan divès lòt peyi sou latè, Nou pwofite voye yon mèsi espesyal.

Vrè zanmi etranje ki la avè n jodiya Ak anpil lòt ki prezan nan lespri yo Se moun ki toujou chèche konprann Ni mwèl soufrans, ni mwèl diyite Kap sikile nan langaj Pèp Ayisyen.

Poum konprann kijan sèvo moun Ki pale 8 a 10 lang fonksyone, Mwen anrejistre ond sèvo wa ak yon Aparèy yo rele elektwoansefalogram.

Pou vrè zanmi sa yo konprann kijan Langaj Pèp Ayisyen chaje ak di plis Tankou mwèl diyite, mwèl soufrans, Yo fè ni kè yo ni brenn pa yo mache Jis yo konn tonbe damou pou Ayiti.

To understand how the human brain processes 8 to 10 languages, I use an EKG machine and record the brain waves. But to understand the Haitian meta-linguistics, true friends of Haiti such as the members of this prestigious delegation, use both their brain and their heart. I think that the bonds linking them to Haiti are deeply rooted in a real love story. What a clear reflection of true love and true friendship! A friend in need is a friend indeed. Thank you so much.

As the brain takes only 100 ms to detect happiness, you may already realize how your presence contributes to make the Haitian people so happy today. In 1804, the Haitian revolution marked the end of slavery. Today, may the Haitian people mark the end of exile and coup d’état while peacefully we must move from social exclusion to social inclusion. Once again, thanks from the bottom of our hearts.

Un saludo muy caloroso y un abrazo fraternal a nuestros hermanos y hermanas de Cuba, especialmente los médicos que se han entregado sin cansancio en la lucha en contra del cólera? Quién sabe cuantas víctimas del cólera ya hubieran muerto, si no fuera por su asistencia médico?

Rechazando la propaganda y acercándose cada día más a los enfermos, Uds cristalizan una fuente de vida y un tejido de solidaridad humana. ! Ojalá que la luz de este testimonio guíe los pasos de tantos hombres hacia un mundo mejor ! A Uds todos, gracias, muchíssimas gracias!

Sèm, Frèm, Siw te ka panche tèt ou sou kè mwen, Ou ta tande aklè kijan li ap chante Yon melodi konsolasyon pou Ayiti. Ayiti manman nou ki bezwen respire Oksijèn diyite pou lawont pa toufel.

Tank mwen kontan pou wè nou tout, Se tank dlo soufrans nou yo ap koule Tankou yon larivyè doulè nan tout kòm.

Tank mwen kontan pou wè nou tout, Se tank larivyè doulè viktim yo anvi Dechire kèm poul vin ponpe nan jem.

Si mwen menm ki fenk retounen lakay, Se konsam santim, ou pa bezwen dim Kijan manjezon doulè sa a rèd pou wou.

Depi tranbleman tè goudougoudou wa, Sim te ka transfòme chanm kèm an Chanm kay, tout viktim tap jwenn kay Pou sispann dòmi nan lari, nan labou, Anba tant chire kole pyese moso prela , Moso dra, moso katon IMILYASYON.

Wi, imilyasyon yon Ayisyen, Se imilyasyon tout Ayisyen. Lè diyite yon Ayisyen blese, Se nou tout Ayisyen ki senyen.

San nou se san Tousen Louvèti, Nou pa ka trayi san nou. Non ! San nou se san Tousen Louvèti, Nou pa ka trayi san nou. Non !

Sèm, Frèm, Jodi ya, akouchman retou wa fèt Anba lonbrayTousen Louvèti. Lè yo te kidnapel pou egzilel Nan mwa jen 1802, li te deja di :

Rasin libète yo anpil e yo plante fon. Koupe pye libète sa a se youn, men Rive elimine tout rasin yo, se jamè.

Ochan pou Jeni sa a ki te leve lonè Tout pitit zantray Manman Lafrik ! Ochan pou tout rasin libète ki fleri Anba dekonm poun te ka retounen.

Jodi ya, anba lonbray Tousen Louvèti, Nou kontan vin kanpe ak tout jèn yo, Nou menm nouvèl jenerayon ki vle : Edikasyon nan diyite, san eksklizyon.

Nou gen rezon paske Sin pa sove diyite nou, Diyiten ap sove kiten.
Wi, nou gen rezon paske Pwoblèm nan se eksklizyon, Solisyon an se enklizyon.
Eksklizyon Fanmi Lavalas Se eksklizyon majorite ya. Eksklizyon majorite ya egal Koupe egzakteman branch Ke nou tout chita sou li ya.

Pwoblèm nan se eksklizyon, Solisyon an, se enklizyon Tout Ayisyen san patipri Paske tout moun se moun. Donk,vòt tout moun konte.

An 1804, apre lendepandans, Te gen 20 medsen ak 2 dantis Pou 400.000 moun nan peyi ya.

Jodia, pa menm gen 2 doktè Pou chak 11.000 Ayisyen. Sa a, sa a se youn nan rezilta Mòd edikasyon ekslizyon wan.

Pou lonè Papa Jan Jak Desalin, Nou vin pote ti konkou pa n. Si balon edikasyon an santre Sou teren diyite, fòk wè pa wè, Nou mete eksklizyon awoutsay.

E lè sa a nouvèl jenerasyon an Pral kòmanse benefisye nan Richès kap dòmi nan zantray Peyi dAyiti nou an, kidonk :

Lò, kwiv, iranyòm, boksit, Ajan, poutzolan, mab elatriye. Kabonat kalsyòm ki nan Payan, Miragwan, depase $ 23 milya.

Rezèv petwòl la, san dout, Pi plis anpil pase sa nou kwè. Dayè nou menm menm Ayisyen, Nou se pi gwo, pi gwo richès la.

Sè m, Frè m, Pandan 7 an, nou kominike a distans. Jodi ya, nou la pou ansanm ansanm, Nou simen lapè toupatou, tout tan, Tout kote pou tout fòm vyolans kaba.

Nou menm Ayisyen ki renmen lapè, Nou kondane tout kalite fòm vyolans Pou edikasyon jenès la ka debouche Sou lapè nan tèt ak lapè nan vant.

Sè m, Frè m, Pandan 7 an, nou kominike a distans. Jodia, nou la, nou la ansanm, kòtakòt. Nou la, lakay, paske lakay se lakay. Nou la ak nou tout ki la pou nou al la :

La kote mizè, grangou, chomaj, Ensekirite, kidnaping, koripsyon, Dwòg, vyolans, trayizon, enjistis, Rasis, eksklizyon ak esklavaj modèn Pap toujou kanpe la pou fè n delala.

Ayiti nou an malad grav anpil. Soti 29 Fevriye 2004 rive jodi ya, Maladi ya malerezman vin pi grav.

Men, byen mal pa vle di lanmò : Pi gwo espwa Ayiti, se Ayisyen. Pi gwo remèd Ayiti, se lanmou.

Apre 7 ane egzil sa yo, nou deklare 7 fwa 77 fwa 7 fwa se Mèm Amou. Mèm Amou pou ou ki isit an Ayiti. Mèm Amou pou ou ki aletranje.

Si jodi ya nou youn retrouve n Nan bra lòt, isit, isit la menm, Se gras a ou kem renmen amò.

Jeunesse de mon Pays,

Vous, Jeunes Héros et Héroïnes d’Haïti, Vous, amoureux, amoureuses de la liberté, Soyons tous présents au rendez-vous De la Première République Noire, Tapie sous le poids de ces 25.000.000 De tonnes métriques de décombres.

Si l’éclosion du crocus dépend des rayons du soleil, L’éclosion d’Haïti dépend du soleil de notre amour.

Haïti nous unit à cette terre comme le pétiole relie le limbe à la tige. Tige de liberté conquise, combattue, battue mais jamais abattue.

Tige de liberté dont la nervure principale symbolise notre dignité. Tige de liberté dont la sève est et demeure l’amour par excellence.

Si l’éclosion du crocus dépend des rayons du soleil, L’éclosion d’Haïti dépend du soleil de notre amour.

Haïti, Haïti, plus je m’éloigne de toi, moins je respire. Haïti, Haïti, je t’aime et je t’aimerai toujours. Toujours !

Sè m, Frè m, Lè w tande deklarasyon damou sa a, Se bò sèvo goch ou ki kapte pawòl la, Pandan bò sèvo dwat la kapte emosyon Ak mizik ke pawòl la pote pou ou wa. Kidonk, chak pati nan kò wa gen wòl li.

Wòl pa m se sèvi ou nan lanmou. Wòl pa w se viv pou Ayiti pa mouri. Wòl bon patriyòt se renmen peyi l.

Bon tan, move tan: SE MÈM AMOU ! An egzil ou lakay : SE MÈM AMOU ! Avè w pou toujou : SE MÈM AMOU !


"Yon sèl nou fèb, ansanm nou fò, ansanm, ansanm nou se Lavalas"
CFLHO P.O.BOX 2252
Fort Pierce, Florida 34954
http://www.fanmilavalas.net/
 info@fanmilavalas.net
312-735-6297

jeudi 17 mars 2011

Dr. Jean-Bertrand Aristide Former President of Haiti

Bafowetu nodadewethu,
httpLwafika usuku olungaliyo! Usuku lokuvalelisa phambi kokubuyela ekhaya. Usuku lokubonga ngenhliziyo yonke uMongameli uZuma nohulumeni, uMongameli omdala uMbeki nomkakhe MaZanele, uTata othandekayo uMadiba nomndeni wakhe, abangane bethu baseUniversity of South Africa neWits University, nani nonke bafowetu nodadewethu baseNingizimu Afrika.

Mina nomdeni wami, ngeke sasikhohlwa lesi sikhathi eside futhi esihle esihlale la nani, enhliziyweni kamama Afrika.Umoya wobuntu siwubonile kusukela ngalolo suku lokuqala sihlangana nongqongqoshe uDlamini Zuma ngo 2003 ngalo kuze kube namuhla. Hayibo ! Okoko bethu vele bayaziqhenya ngathi wakathi siyakombisa ukuthi umuntu ngumuntu ngabantu. Halala Afrika! Halala izinkanyezi zobuntu zaseNingizimu Afrika!Ukuhlakhanipa kwokoko bethu kuyingqala! Ubuntu nodumo lweAfrika nalelizwe. Umhlaba udinga vele lokuzibamba ngomoya ophanzi. Izinkanyezi zobuntu mazikhanyise ezulwini nomhlaba wonke jikelele.

Kuyiqiniso uma kuthiwa: “Lapho kukhona uthando, indlela ikhona.” Yiqiniso ngoba uthando ngumoya omuhle ongakheti bala; uthando aluboni imingcele. Ngenxa yalo moya wobuntu, loluthando vele lwaluvutha ngaphakathi kithina, futhi sifuna ukuthi luvuthe izinsuku zonke.

Thina nomkami uMildred nabantwana bethu uChristine noMichaëlle, kufanele ukuba sihambe manje. Ngakolunye uhlangothi, sifikelwa usizi lokubashiya abangane abathandekayo, kodwa ngakolunye futhi, umoya wethu uthi cwa ngoba sibuyela ekhaya ngemuva kweminyaka esikhombisa. Futhi laphaya, eHaiti, bajabula kakhulu ngoba basilindile, bebefuna ukuthi sibuyele ekhaya ngokushesha. Kuyimvelo lokho! Iphupho labo lizofezeka. Ndawonye, sizoqhubeka ngokwabelana ngaloluthando olungapheliyo.

Yize iHaiti ikude nalapha, thina ma-Afrika nezizukulu zikaMama Afrika, sizokhumbulana kakhulu. Kuhle ukugcina amasiko ethu nezimpande zomndeni wase-Afrika. Asisoze sayikhohlwa leyo minyaka esikhombisa. Asisoze sazikhohlwa izimpande zamasiko ethu. Ngesikathi zonke sizobatshela abantwana nezizukulu zethu : Manikumbule lapho okoko bethu bazalelwe khona. Niqubele ngokubona lendawo eya eAfrika. Niqonde ngqo ngalo mgwaqo.

Bafowetu nodadewethu, kafushane, singabonga kanjani? Kealeboga ka pelo yame yotlhe. Sibonga kakhulu futhi kubangane bethu ababalwa kulezo zigidi ezingamashumi amahlanu zabantu abakhuluma isiSwahili. Kubo sithi: Rafiki zetu, salamu nyingi sana! Umoja ni nguvu, utengano ni udaifu. Mtu ni watu. Nanitakia kila la heri!

Bafowethu nodadewethu, sinifisela impilo enhle nokuhle kodwa. Inyanga kayizelaphi ! UNkulunkulu abe nani ! Ukwanda kwaliwa umthakathi !

Baie dankie. Tot siens !



17 March 2011

Dr. Jean-Bertrand Aristide Former President of Haiti
Pretoria, South Africa

(Translation from Zulu language)

Dear brothers and sisters.

The great day has arrived! The day to say good bye before returning home. The day to whole-heartedly thank President Zuma and the Government, Former President Mbeki and his wife Zanele, our beloved Madiba and his family, dear friends of the University of South Africa and Wits University, all of you, brothers and sisters of South Africa.

My family and I will never forget this long and beautiful time spent with you in the heart of Mama Africa. We saw the spirit of Ubuntu from the first day that we met with Minister Dlamini Zuma in 2003, until today. Indeed, the cleverness of our Ancestors is outstanding. Ubuntu is an honour to Africa and to this country. The world truly needs this philosophy. May the stars of Ubuntu shine in the sky over the entire world!

It is true to say: “Where there is love, there is a way out.” It is true because love is the great spirit that transcends colour; love doesn’t see borders. Because of this spirit of Ubuntu, this love burns inside of us and we want to keep it burning every day.

My wife Mildred, our daughters Christine, Michaëlle and I, must leave today. On one side we experience sadness in leaving our dear friends, but on the other hand, we are delighted to return home after 7 years. In Haiti also they are very happy because they were waiting for us and they have wanted for us to be back home as soon as possible. It’s normal. Their dream will be fulfilled. Together, we will continue to share this endless love.

Although Haiti is far from here, we Africans and descendents of Africans will remember each other. It is great to preserve our culture and the roots of our African family. We will never forget these 7 years. We will never forget the roots of our culture. We will always tell our children and great children: Remember the birthplace of our Ancestors, keep looking at the way that leads to Africa, go straight on that road.

Dear sisters and brothers, in short, how to express our gratitude?

(Isiswana language) Thank you from the bottom of our hearts!

(Zulu language) Thanks to our friends from among the 50 millions Swahili speakers. To them we say:

(Swahili language) Warm greetings, dear friends! Unity is strength, division is weakness. I am because we are. We are because I am. Best wishes to you!

(Zulu language) Dear brothers and sisters, we wish you a prosperous life and all the best!

(Afrikaans language) Thank you ! Bye bye !

17 March 2011













"Yon sèl nou fèb, ansanm nou fò, ansanm, ansanm nou se Lavalas" CFLHO P.O.BOX 2252 Fort Pierce, Florida 34954 www.fanmilavalas.net info@fanmilavalas.net 312-735-6297

mardi 15 mars 2011

Kouray Pèp Japonè

Kouray pèp Japon
Pèp ki pa kapon
Men ki pran nan won
Pran nan move won
Move won pon gongon
Tè tranble vonvon
Tsunami twou bouyon
Fè lanmò fè tiyon
Tchwe lavi pa milyon
Men kouray pèp Japon

Yon minit rekèyman
Pou yon pèp ki vanyan
Pèp ki pa gran panpan
Yon pèp konbatan
Flonn lanmò fè pantan
Patann te tranbleman
Kraze kou flanmnan
Fann zantray manman
Kouray pèp vanyan

Yon maten vandredi
Yon maten san manti
Zèb lanmò pran fleri
Toupizi flè lavi
Lage Japonè nan kouri
Lage Japonèz nan lari
Plizyè santèn mouri
Plizyè milye peri
Men lavi pat fini
Lavi gen pou l souri
Sou figi Okochou Suzuki

Japonè frè n
Japonè sè n
Si peyi w an devèn
Si peyi w pran nan sèn
Lanmò pa gen sirèn
Kalamite se sèl rèn
Ayiti santi mizè n
Soufrans ak kalvè n
Pèp Ayiti di w l avè n
Wi li avè n
Japonè sè n
Ayisyen solidè n
Lavalas di n l avè n
Lavalas di ou nan kè n

Pèp Japon, Kouray
Yon Lavalas kouray
Kouray pou n batay
Pou n sot nan pasay
Pou n kraze ayayay
Ratibwaze deblozay
Pou n mate zagribay
Pou lanmò ka fè flay

Japonè patizan n
Japonè menm gout san n
Zantray Ayiti fin fann
Lè n wè tankou sann
Dlo bwote Chou ak Wann
De tchovi ki t ap vann
Pate, patat ak bannann
Sosis, òtdòg ak vyann
Yo mouri san zatann
Fè peyi w vin savann
Pèp Japon se gout san n

Kouray pèp mèvèy
Yon boukè flè solèy
Pou ti kè w ki an dèy
Pou seche dlo ak fèy
Pou bliye doulè sèkèy
Pèp ki san parèy
Ki gen bon akèy

Pyè Japon poze
Tout Ayiti sonje
Li pa manje manje bliye
Lè douz janvye te rive
Lanmen solidarite
Moso kè w ou te lonje
Pou w sove n nan danje
Nan malè w ye
Ayiti pou ou voye
Yon gwo bèl bouke
Yon bouke SOLIDARITE



"Yon sèl nou fèb, ansanm nou fò, ansanm, ansanm nou se Lavalas"
CFLHO
P.O.BOX 2252
Fort Pierce, Florida 34954
http://www.fanmilavalas.net/
info@fanmilavalas.net
312-735-6297

lundi 14 mars 2011

PRELUDE AU RETOUR DU PRESIDENT JEAN-BERTRAND ARISTIDE EN HAITI.

Chers Compatriotes, Lavalassiens, Sympathisants, patriotes et amis de la Démocratie,

En vue d’extérioriser notre désir ardent de revoir cette semaine le Président Jean-Bertrand Aristide sur le sol Haïtien, nous lavalassiens d’outre-mer en solidarité avec tous les lavalassiens d’Haïti vous invitons à une grande manifestation pacifique le vendredi 18 mars prochain en face du bâtiment fédéral de Miami au 167 W Flagger Street.

Une démonstration similaire aura également lieu dans plusieurs villes des Etats-Unis de même qu'en Haïti.

Nous profitons de cette occasion pour rappeler à tous les membres de Fanmi Lavalas d’être prêt a transformer ces revendications en une grande fête populaire au cas ou le retour aurait lieu avant le 18 Mars.

Nous encourageons tous les lavalassiens a travers le monde à en faire de même afin de prouver leur amour indéfectible envers leur leader Dr. Jean Bertrand Aristide.

En attendant d’autres préparatifs, nous vous communiquons les adresses suivantes:

Quand : Vendredi 18 Mars 2011
Ou : 167 W. Flagler Street, Miami Florida en face du bâtiment fédéral
Heure : 12 to 2 PM
Objet : Le Retour de Jean-Bertrand Aristide en Haïti
contactez:Tony Jeanthenor au (786)587-5384
Rodrigue Marcellus (786)290-6619

Quand : Vendredi 18 Mars 2011
Ou : 55 W. 125th Street, Harlem, NY en face du bureau du Président Clinton
Heure : 12 to 2 PM
Objet : Le Retour de Jean-Bertrand Aristide en Haïti
contactez: Minouche (917)662-3725
Pirèd (718)282-1075
Vanupieds (718) 217-6713

Quand : Vendredi 18 Mars 2011
Ou : 55 W. Randolph St. Devant Daley Center
Heure : 12 to 2PM
Objet : Le Retour de Jean-Bertrand Aristide en Haïti
contactez: Dieujuste Kerizareth (847) 293-0165
Elion Mirtil (773)664-4134


YON SÈL NOU FÈB, ANSANM NOU FÒ, ANSANM ANSANM NOU SE LAVALAS

"Yon sèl nou fèb, ansanm nou fò, ansanm, ansanm nou se Lavalas"
CFLHO
P.O.BOX 2252
Fort Pierce, Florida 34954
http://www.fanmilavalas.net/
info@fanmilavalas.net
312-735-6297

PRELUDE TO THE RETURN OF PRESIDENT JEAN-BERTRAND ARISTIDE AND STAY FOCUSED AT ALL LEVELS UNTIL HE IS ON HAITIAN SOIL.

Dear Compatriots, Lavalas, Supporters, Patriots and Friends of Democracy,

To externalize our desire to see this week President Jean-Bertrand Aristide on Haitian soil, we, members of Fanmi Lavalas overseas in solidarity with all Lavalas members in Haiti, cordially invite you to a peaceful mass demonstration next Friday, March 18 in several cities in the United States and in Haiti.

We take this opportunity to remind all members of Fanmi Lavalas to stand ready to transform these gatherings into a festival if the return takes place before next Friday March 18 to show the world that our love is unwavering for our beloved leader Jean Bertrand Aristide.

We take this opportunity to communicate to you now these addresses and will update the list as more information becomes available.

When: Friday, March 18, 2011
Where: 167 W. Flagler Street, Miami, Florida in front of the federal building
Time: 12 to 2 PM
Subject: The Return of Jean-Bertrand Aristide in Haiti
Contact: Tony Jeanthenor at (786) 587-5384
Rodrigue Marcellus (786) 290-6619

When: Friday, March 18, 2011
Where: 55 W. 125th Street, Harlem, NY in front of the office of President Clinton
Time: 12 to 2 PM
Subject: The Return of Jean-Bertrand Aristide in Haiti
Contact: Minouche (917) 662-3725
Pirèd (718) 282-1075
Vanupieds (718) 217-6713

When: Friday, March 18, 2011
Where: 55 W. Randolph at the Daley Center
Time: 12 to 2 PM
Subject: The Return of Jean-Bertrand Aristide in Haiti
Contact: Dieujuste Kerizareth (847) 293-0165
Elion Mirtil (773) 664-4134


YON SÈL FÈB NOU, ANSANM NOU FÒ, ANSANM ANSANM, NOU SE LAVALAS

"Yon sèl nou fèb, ansanm nou fò, ansanm, ansanm nou se Lavalas"
CFLHO
P.O.BOX 2252
Fort Pierce, Florida 34954
http://www.fanmilavalas.net/
info@fanmilavalas.net
312-735-6297

mardi 8 mars 2011

Journée Mondiale de la Femme

La Journée internationale de la femme qui a vu le jour au tournant du XIXe et du XXe siècle, en Amérique du Nord s’est répandue aujourd’hui dans le monde entier. Des pays comme : Afghanistan, Arménie, Azerbaïdjan, Burkina Faso, Cambodge, Chine, Cuba, Géorgie, Guinée-Bissau, en Érythrée, Kazakhstan, Kirghizistan, Laos, Madagascar, Moldova, Mongolie, Monténégro, Népal, la Russie, le Tadjikistan, le Turkménistan, Ouganda, Ukraine, Ouzbékistan, Vietnam et Zambie en ont fait un jour férié. Dans certains pays, la Journée Internationale de la Femme a un statut équivalent à la Fête des Mères où les hommes honorent leurs mères, épouses, amies, collègues... avec des fleurs et les enfants donnent des petits cadeaux à leurs mères et grands-mères.


Quoique les femmes ne soient toujours pas payées a part égales comparativement aux hommes et que, comparées à leur homologue masculin elles ne soient pas en nombre égal dans les milieux des affaires, de la politique...etc. Bien trop souvent, les femmes sont victimes d’actes de violence et de cruauté atroces. Toutefois, nous avons vu s’opérer un changement radical de la société vis a vis de l’émancipation et l’égalité de la femme. De nos jours, nous retrouvons davantage de femmes dans des positions administratives et politiques. Nous avons beaucoup de femmes astronautes, premiers ministres, sénateurs, députes, chef d’entreprises... ; les filles sont de plus en plus nombreuses dans les universités, bref, les femmes ont aujourd’hui de véritables choix. La lutte ne s’arrête pas là certes, mais l’avenir est tout de même prometteur pour les femmes à travers le monde.

L’organisation Fanmi Lavalas reconnait que les femmes sont précieuses en tant qu’agents du changement. Est-ce pourquoi dans l’article 50 de notre charte fondamentale, la participation des femmes aux joutes électorales est mandatée : «Sou chak twa (3) kandida Òganizasyon Fanmi Lavalas, nou dwe jwenn yon fi.» Dès sa création, Fanmi Lavalas a compris que les femmes étaient capables de prendre la tête du changement et que l’égalité entre les sexes et l’autonomisation des femmes constituent les moyens les plus efficaces pour combattre la pauvreté et promouvoir le développement durable.

Cette année, le thème officiel de la Journée internationale de la femme est « L'égalité d'accès à l'éducation, de formation et de la science et la technologie: vers un travail décent pour les femmes » Il est donc primordial pour nous haïtiens, d'examiner dans quelle mesure nous avons progressé dans la lutte pour l'égalité et le développement. Ce 8 mars 2011 est pour nous l'occasion de concerter et de reconnaître la contribution de nos femmes dans le renforcement de notre société. Et pour célébrer ce grand jour, rendons hommage aux femmes du monde entier et particulièrement aux femmes haïtiennes, à leurs luttes, leur ingéniosité, leur patience, leur endurance, leurs talents... Mobilisons-nous pour un changement significatif en nous engageant à faire évoluer les droits et la place de la femme haïtienne dans notre société.

"Yon sèl nou fèb, ansanm nou fò, ansanm, ansanm nou se Lavalas"
CFLHO
P.O.BOX 2252
Fort Pierce, Florida 34954
http://www.fanmilavalas.net/
info@fanmilavalas.net
312-735-6297